Découverte | La Fumigation

Les Amérindiens depuis toujours font brûler de la sauge, du cèdre ou du foin d’odeur pour purifier leurs lieux de vie, avant une cérémonie ou un soin.

Les scientifiques se sont penchés sur la question et on découvert que dans la molécule d’air l’ion positif est la charge électrique nocive pour la santé alors que l’ion négatif lui est bénéfique.

Il est abondant après un orage, les éclairs libèrent des millions d’ions négatifs dans l’air. Ils sont aussi très nombreux dans les forêts de conifères et au bord de mer.

On trouve maintenant sur le marché des générateurs d’ions négatifs dont on nous vante les bienfaits.
Les scientifiques se sont aperçu que la fumée de la sauge blanche, du cèdre et du foin d’odeur avait la capacité de capturer les ions positifs présents dans les molécules d’air et de les emporter vers l’extérieur à l’aide bien sûr de courant d’air que l’on oublie ps de créer quand on brûle ces herbes.

C’est fascinant de penser que de façon traditionnelle les Amérindiens faisaient cela et que la science petit à petit vient l’expliquer et prouver que ils servent à chasser les ions indésirables ou ‘’ mauvais esprit ‘’.

En effet les énergies lourdes, néfastes, nocives ont besoin d’un véhicule pour se déplacer et ce véhicule est l’ion positif qui se trouve dans la molécule d’air.

Aujourd’hui pas toujours facile de faire des fumigations de sauge, mais un encens liquide a été mis au point par des chercheurs qui donne selon les ‘’hommes médecines ‘’ des résultats supérieurs à ceux des fumigations car lorsqu’ils faisaient brûler les herbes, la molécule odorante était libérée dans l’air mais altérée par la combustion.
Maintenant grâce à l’encens liquide composé à base d’huiles essentielles les molécules restent intactes dans l’air.

Partagez !

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de