Santé | La surexposition des écrans chez les enfants

Habitude, manque de temps, facilité, plaisir, aspect éducatif… Les raisons ne manquent pas à justifier l’utilisation des écrans chez les enfants. Mais connaissez-vous les dangers d’une surexposition des écrans chez les enfants de 0 à 4 ans ?

De plus en plus de troubles sont rapportés aux professionnels médicaux et paramédicaux. Parmi eux : troubles de l’attention, agressivité, violence, retard de développement, trouble de la relation et de la communication, retard de langage… Et si je vous disais que 95% des enfants ayant ces difficultés sont surexposés aux écrans ? C’est une réalité. 2 enfants par classe sont dans cette situation.

Pour apprendre l’enfant doit faire ses propres expériences. Il doit pouvoir développer ses sens, bouger, jouer, s’exprimer, dessiner, explorer son environnement, apprendre la frustration, l’effort et l’attente. Une utilisation excessive des écrans l’empêche de faire ses apprentissages par l’expérience. Elle le freine aussi dans les relations sociales. On peut alors observer des enfants qui ne jouent pas, ne réagissent pas à leur prénom, fuient le contact visuel, ont des gestes inadaptés et répétitifs (stéréotypies), ne savent pas répondre à une consigne simple… Ces syndromes d’allure autistique ont été mis en avant par le Dr DUCANDA (rappelons que le trouble du spectre autistique se définit par la présence de troubles de la communication, troubles des relations sociales et stéréotypies). Pour aller plus loin je vous invite à regarder la vidéo du Dr DUCANDA sur le sujet ! https://www.youtube.com/watch?v=9-eIdSE57Jw

Que faire ?

-Si vous reconnaissez votre enfant dans ce descriptif, allez consulter un médecin et discutez des écrans.

-Considérez qu’avant 4 ans les enfants ne peuvent tirer aucun apprentissage d’un écran.

-Faites attention à bien éteindre les écrans lorsque vous ne les regardez pas.

-Stimulez vos enfants avec des jeux, des promenades, des activités…

-Adoptez la règle des 4 pas de Sabine Duflo : pas d’écrans le matin, pendant les repas, avant le coucher et dans la chambre de l’enfant.

-Si votre enfant n’a pas de troubles, limitez le temps d’écrans (essayer de tendre vers 0 entre la naissance et les 3 ans de l’enfant). Choisissez un contenu ensembles, et limitez le à 15 minutes par jour.

Et ensuite ?

Dès le premier mois après l’arrêt des écrans les progrès sont là ! Et durant les mois qui suivent l’enfant continue à s’épanouir pour rapidement rattraper ses retards.

Partagez !

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de